Interview de Mathieu Grégoire

This content has been archived. It may no longer be relevant

Interview Ce mois-ci, votre magazine s’est intéressé à une entreprise spécialisée dans le jardin, présente sur le territoire sarthois depuis 1880 ! Un savoir-faire préservé et surtout, une belle énergie familiale à Sargé-lès-le-Mans : l’entreprise est restée dans la même famille depuis sa création. Rencontre avec Mathieu Grégoire, dirigeant de Grégoire Paysage, représentant la sixième génération à la tête de la société.

               « Rester à l’échelle humaine »

Mathieu Grégoire

Dirigeant de Grégoire Paysage

Quelle est la belle Histoire de l’entreprise ?

Tout a commencé en 1880 : Théodule Grimoux lance une activité dédiée à l’aménagement paysagiste rue Coeffort au Mans. Son fils Arsènereprend l’activité. Nous avons une belle pho- tographie qui les représente installant une fontaine dans les jardins de l’Évêché. En 1927, l’établissement se déplace rue des Palmiers et commence une activité de pépiniériste, avec la production d’arbres fruitiers et d’ornements, sur 5 hectares situés route de Paris au lieu-dit Bagatelle au Mans. Dans les années 1960, la quatrième génération étend l’entreprise sur les Hauts de Coulaines, où ont récemment été construites la nouvelle prison et la zone d’ac- tivité des Croisettes. Dans les années 80, les pépinières Grégoire sont transférées au lieu-dit « Terres Blanches » sur la commune de Sargé- lès-le-Mans afin de bénéficier de plus grands espaces, à savoir 10 hectares, et libérer les terrains de la rue des Palmiers en raison de l’urbanisation croissante de Coulaines.

Votre père va alors créer une jardinerie ?

Oui, en 1987, la cinquième génération s’installe à la tête de l’entreprise. Mon père Joël Grégoire ouvre une jardinerie à l’enseigne « Vilmorin » à Sargé-lès-le-Mans, route de Neuville. L’objectif :produire et négocier des végétaux d’extérieurs et tout produit du jardin. Les pépinières Grégoire se lancent sur l’activité services espaces verts destinés dans un premier temps à la clientèle de la jardinerie. L’activité de la jardinerie décline progressivement, avec l’arrivée des grandes enseignes que tout le monde connaît, et des coûts élevés de production. Il décide alors de se développer sur les services d’aménagements paysagers puis, en 2009, lance la société Grégoire Services, agréée « Services à la personne », pour l’entretien des espaces verts chez le particulier. On profite alors de la défiscalisation de ce secteur pour les particuliers. On fidélise beaucoup, on a des clients qui viennent chez nous depuis 25 ans !

               « On fidélise beaucoup, on a des clients

               qui viennent chez nous depuis 25 ans ! »

Et c’est désormais à vous de perpétuer la tradition familiale ?

Oui, j’ai repris officiellement il y a 7 ans ! J’ai rejoint l’entreprise en 2013, d’abord à mi-temps, pour apprendre aux côtés de mon père. Pendant 5 ans, je travaillais en parallèle ailleurs, notam- ment dans de grandes entreprises bretonnes, pour découvrir autre chose que les activités du cercle familial. J’ai voulu faire mes classes ailleurs, avec de la maîtrise d’œuvre dans un bureau d’études en aménagement paysager, sur des projets de centre-bourg. Je n’ai pas de frères ni de sœurs, j’ai toujours baigné dans cet univers et j’ai eu l’opportunité de reprendre l’entreprise. La transmission s’est très bien passée ! Une fois que mon père a vu que la situation était sous contrôle, il m’a progressivement laissé gérer la société. On a développé l’activité création et entretien des aménagements extérieurs. L’entreprise s’est renommée pour devenir Grégoire Paysage. On ne répond pas à des appels d’offres pour des communes, on reste essentiellement sur un marché de particuliers, avec quelques contrats pour l’entretien de résidences. Nous sommesaujourd’hui 12 salariés, avec un chiffre d’affaires en moyenne d’un million d’euros. Je ne cherche pas à être une grosse entreprise, je souhaite que la société reste familiale, satisfaire la clientèle et rester à l’échelle humaine.

 

météo

loader-image
ciel dégagé 25°
Vous souhaitez que TéléZappingmag traitre
un sujet en particulier, faites-le nous savoir !